LA TURBIE

 

   Le Trophée d'Auguste à La Turbie surplombe Monaco. Edifié en 6.av.J.C, il bordait la voix romaine reliant l'Italie à la Gaule. A l'époque, la voie de communication ne longeait pas la côte comme aujourd'hui, elle empruntait la corniche. Ici commençaient les Alpes encore insoumises et qui enfonçaient comme un coin entre le nord de l'Italie et la Gaule nouvellement conquise par César. Le successeur de celui-ci, l'Empereur Auguste entreprit de combler cette lacune. C'est de sa victoire en 29 av.J.C sur les peuples alpins que célèbre le Trophée.

   Au cours des siècles, il subit les mêmes vicissitudes qu'ont connues la plupart des monuments antiques. Abandonné, en partie démantelé, il finit par être transformé en château-fort. En 1706, lors d'une guerre, les troupes françaises le détruisent. Il sert alors de carrière, avant d'être en partie restauré au début du XXème s.

   (texte et photos: Georges Oucif)

 

 suivant