L’origine de l’univers, le chaos.

 

Texte latin 

Ante mare et terras et quod tegit omnia caelum
unus erat toto naturae vultus in orbe,
quem dixere chaos : rudis indigestaque moles
nec quicquam nisi pondus iners congestaque eodem
non bene iunctarum discordia semina rerum.
nullus adhuc mundo praebebat lumina Titan,
nec nova crescendo reparabat cornua Phoebe,
nec circumfuso pendebat in aere tellus
ponderibus librata suis, nec bracchia longo
margine terrarum porrexerat Amphitrite ;
utque erat et tellus illic et pontus et aer,
sic erat instabilis tellus, innabilis unda,
lucis egens aer; nulli sua forma manebat,
obstabatque aliis aliud, quia corpore in uno
frigida pugnabant calidis, umentia siccis,
mollia cum duris, sine pondere, habentia pondus.
Hanc deus et melior litem natura diremit.
nam caelo terras et terris abscidit undas
et liquidum spisso secrevit ab aere caelum.

quae postquam euoluit caecoque exemit aceruo,

dissociata locis concordi pace ligauit.

 

OVIDE, Métamorphoses, I, 5-23.

Avant la mer, la terre et le ciel qui recouvre tout ; la nature, dans le monde tout entier,

montrait un seul visage, qu'on nomma Chaos : et ce n'était qu'une grossière masse informe, 

un entassement de choses inactives et en désaccord.

Jusqu'ici, il n'y avait aucun Titan pour fournir la lumière au monde, et Phoebe ne grandissait pas son croissant

La terre n'était pas suspendue, et l’air la baignait.

Son poids n'était pas équilibré, et Amphitrite n'avait pas étendu ses bras le long des côtes ; quand il y avait la terre,

il y avait la mer et l'air, ainsi la terre était chancelante, l'onde non navigable, l'air dénué de lumière;

il ne restait rien et les uns étaient un obstacle pour les autres, parce que dans un seul corps

le froid combattait le chaud, l'humide le sec, le mou le dur, le léger le lourd.

Un dieu, avec l'aide de la nature poussant, ordonna cet univers.

De fait, il sépara le ciel de la terre, la terre de l'eau et le ciel fluide de l'air épais.

Après avoir retiré les éléments dissociés de cette masse, il les attacha à leur place grâce à la paix harmonieuse.

 

Ovide, les Métamorphoses.

 

 

Origines du mythe:

 

 

Existant déjà par tradition orale, le mythe du chaos provient de textes écrits par Hésiode.

La version la plus complète sur la création de la Terre apparaît dans le texte d’Hésiode,

intitulé « La Théogonie » c’est-à-dire la « naissance des dieux ».

Ce mythe raconte l'origine du monde : l'état primitif du monde était le chaos. Selon les poètes,

c'était une masse grossière et informe. Jusqu'ici il n'y avait pas de Titans pour apporter la lumière au monde.

Tout était confondu : quand il y avait la terre, il y avait la mer et l'air : la terre était chancelante, la mer non navigable.

Mais le Chaos était capable de fécondité : avec l'aide d'un dieu, il donna naissance à la Terre (Gaïa),

à la lumière terrestre (Hemera), le ciel (Ouranos), la mer (Pontos) et le désir (Eros).

De ces cinq éléments naquirent les ténèbres (Erebos) et la nuit (Nyx).

Ouranos et Gaïa eurent une nombreuse descendance : parmi eux, les 12 enfants géants : les Titans.

 

 

Prolongements du mythe :

 

Selon les religions, le mythe prend des formes différentes. L'idée du Chaos est reprise dans la Bible,

plus particulièrement dans la Genèse "Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre.

La terre était informe et vide ; il y avait des ténèbres à la surface de l'abîme, et l'Esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux."

Ici, on peut voir que l'idée de Chaos est promue dans cet extrait : les religions chrétiennes

et grecques font parties du même courant de pensée : avant qu'un dieu n'arrive, tout n'était que néant.

Par la suite, plusieurs scientifiques se sont penchés sur l'histoire de l'origine du monde :

ils diffèrent de l'idée du Dieu créateur ainsi que de l'idée instaurée par Einstein.

Il avait introduit dans ses équations la fameuse "constante cosmologique"

dont le but était de contrer l'effet gravitationnel afin de maintenir l'univers statique.

Ils mettent en place la théorie du Big-Bang :  selon la théorie du big bang, le cosmos

et tout ce qui le constitue seraient nés, en effet, il y a 13,7 milliards d'années

et auraient vu sa taille augmenter d'une manière prodigieuse en un temps incroyablement court,

conséquence d'une gigantesque explosion.