LES AMOURS HOMONYMES, Eumathios, coll. La roue à livres, éd. Les Belles Lettres.

   A Byzance, au XIIe siècle, en plein Moyen-Age donc, l’histoire d’un amour fou entre deux adolescents, comme il pourrait s’en produire de nos jours ? Presque. Les héros, prédestinés l’un à l’autre par l’identité de leur nom (Hysminias et Hyminè), forment un couple idéal: un seul être dédoublé dont l’essence est la fidélité. Pour échapper à un mariage forcé qui les séparerait, ils fuient loin de leurs parents et sont jetés malgré eux dans une succession d’aventures qui va constituer une découverte douloureuse du monde. C’est un véritable voyage initiatique qu’ils accomplissent à l’issue duquel, grandis et mûris par leurs souffrances, ils méritent enfin qu’on leur reconnaisse le droit de s’aimer et de gérer eux-mêmes leur existence. Ce roman surprend le lecteur contemporain parce qu’il met en oeuvre, au lieu du christianisme au fondement
de la société byzantine, les dieux de l’Olympe grec, et aussi parce que l’art, finalement, se révèle le moteur de son action mouvementée...

   F. M. ( Florence Meunier, traductrice de ce roman, est professeur de grec en terminale dans notre lycée).