LE ROMAN BYZANTIN DU XII° SIÈCLE

Florence Meunier

 

"Un peu d'histoire cette fois-ci, et d'économie, et de culture, pour introduire à l'étude de 4 romans byzantins (dont Hysminias et Hysminè, cf. notice précédente) d'amour et d'aventures, qui forment un tout cohérent, très différent de tous les autres textes littéraires byzantins. Ils renvoient une image inversée de la société byzantine, où l'amour-passion qui unit les héros et les entraîne dans un voyage initiatique ne constitue pas le pilier du couple familial. Le christianisme, fondement de cette société, s'en trouve presque complètement évacué au profit du polythéisme grec antique, tout comme le cadre spatio-temporel de la réalité. Plongée dans l'imaginaire donc, même si quelques traces du "vécu" contemporain affleurent, ces romans s'inspirent pour leur thématique de romans grecs de l'époque impériale, mais leurs modèles sont aussi byzantins (hagiographie et épopée) et leurs sources, inévitablement, surtout antiques. Sans héritiers, ils laissent place au XIVe siècle à des romans courtois fortement occidentalisés qui n'ont plus de byzantin que le nom."

Florence Meunier.