LE JUGEMENT DE PARIS

 

Scène 1.

 

Zeus : Salut! Les keums, venez dans ma cité, dimanche soir. Je fais une p'tite teuf!

Héra (étonnée) : Quoi, Titeuf?

Zeus (en ayant le hoquet) : Non, une teuf! Hic! Une fête quoi! Hic! Une boum, une soirée.

Athéna (stupéfaite) : Voyons papa! (en lui mettant la main sur le front). Tu as bu combien de verres de liqueur d'Ambroisie?

Zeus : Euh...(penaud)  Juste 50. ( En voyant Athéna, les yeux ronds, la bouche bée). Eh! Zen! J'ai appris que c'est comme ça qu'on parle maintenant sur Terre. Descends un peu de ton Olympe ma vieille! On n'est plus en Antiquité. (En se tournant vers les garçons). Les mecs, n'oubliez pas les meufs, hein? Alors, tout le monde est libre?

Aphrodite : Parfait! Je n'ai rien à faire! (Retouchant son rouge à lèvres) Pas de mariage en vue!

Arès : Bon, puisque dimanche il n'y a ni guerre, ni bataille, je viens. Mais on ne sait jamais...

Hermès : Super! Est-ce que je peux piquer quelques friandises, pour la quoi, déjà?

Zeus : Une teuf! Ouais, pourquoi pas?

Héra (scandalisée) :Non mais je rêve? Zeus, en tant que roi des dieux, tu pourrais montrer l'exemple quand même! Je vais y perdre tout mon latin.

Hercule  (s'interposant) : Allez, belle-maman, du calme. (En se tournant vers Zeus). Moi, c'est okay pour la euh, la euh... Ah, oui, la teuf! En plus, je reçois ma nouvelle massue, avec laser, filet intégré de série et encore...

Zeus : Ca va, ça va! Bon et toi, ma chère Artémis? N'as-tu pas une partie de chasse?

Artémis : Attends, je regarde dans mon agenda... C'est bon!

Zeus : La bombe! Tout le monde vient! (En voyant le regard foudroyant d'Héra) Heu... super. Bon, à dimanche! Au fait, j'oubliais. Surtout n'en parlez pas à la Discorde. Elle nous sortirait son caractère de cochon et nous gâcherait notre teu...fête.

La Discorde : Hé! Salut! Ca boume?

Héra : Ca y est! Elle aussi se met à parler bizarrement!

La Discorde ( se tournant vers Zeus) : Zeus! Mon vieux pote! J'ai entendu dire que tu préparais une teuf! Tu m'invites, bien sûr!

Athéna et Aphrodite (paniquées) : Quelle teuf? Y aucune teuf! (Angéliques) N'est-ce pas, papa?

Zeus : Non, non... Et en plus, tu ne me piques pas mon langage! Voleuse!

La Discorde : Ouais, ouais...Allez! Crachez le morceau! C'est dimanche, hein? Trop cool! J'suis libre!

Zeus : Euh, C'est qu'euh... Y a plus de place! C'est complet!

La Discorde : Menteur! Dis tout de suite que tu n'veux pas m'inviter! (En lui tirant la langue) Vieux crétin barbu!

( Les dieux en train de rire).

La Discorde (l'air mystérieux, en regardant les dieux). Rira bien qui rira le dernier...

Scène 2.

Zeus : Salut Artémis! Salut Hermès! Tiens, Arès! T'es v'nu? C'est vrai, y a pas de guerre!

Arès (assez triste) : Ouais, mais j'ai été voir un oracle! Une bagarre se prépare, c'est imminent!

Zeus : Arrête, tu vas me gâcher ma teuf!

( Les dieux, tous arrivés).

Zeus (content) : Cool, La Discorde n'est pas là!

La Discorde (le doigt sur les lèvres) : Trop prévoyant, ce Zeus! Il va voir ce qu'il va voir! ( Là, elle lance une pomme d'or -un ballon- en l'air et puis s'en va).

Hercule (attrapant la pomme) : Hé, il y a une pomme d'or. Oh! Y a un truc de marqué : "A la plus belle".

Aphrodite : Chouette, un concours de beauté;;;(réfléchissant). Ben alors, c'est moi qui dois l'avoir puisque je suis la déesse de la beauté!

Héra : Tu t'es vue, grande perche! C'est moi la reine des déesses, d'abord, alors j'exige d'avoir cette pomme!

Athéna : Ca existe les miroirs! J'vous préviens que j'ai tout inventé! (Comptant sur ses doigts). La bride, le noeud, les maths, les sciences et tout l'reste!. (Fière). J'ai une beauté intelligible! (En prenant la pomme à Hercule). Donc, elle est pour moi!

Les trois (se disputant) : Héra : Donne-moi ça!

                                     Athéna : Cours toujours!

                                     Aphrodite : Crétine, elle est à moi!

- Pendant qu'elles se crêpent le chignon, la pomme est en train de voler en l'air et Zeus l'attrape-.

Zeus (alarmé) : Z'êtes folles! Arrêtez, j'ai une idée. Il y a un berger de rien du tout, qui s'appelle Pâris. J'crois qu'il sera parfait pour vous juger. (En se tournant vers Hermès) : Hermès, conduis-les.

Scène 3.

- Sur Terre-

Hermès : Hé, ho! Toi, le berger là-bas!

Pâris : Moi?

Hermès : Oui, toi! Tu pourrais me dire laquelle de ces trois filles est la plus belle?

Pâris (peu emballé) : Ouais. Mais elles me donnent quoi en échange, ces meufs?

Athéna (impériale) : Je t'offre l'intelligence et la sagesse, ce qui est très utile...

Pâris : Ouais. Attends, j'ai une idée! Je coupe la pomme en deux, je te donne la moitié et tu m'offres ton machin bidule chouette! Comme ça, je serai sage et intello et j'donnerai l'autre moitié à celle qui est la plus belle!

Athéna (surprise) : Ah, non, non! Moi, je veux la pomme entière!

Pâris : Ouais. Suivante!

Héra (royale) : Si tu me donnes cette pomme, je te donnerai cette bourse qui produit au fur et à mesure qu'on le dépense : de l'argent!

Pâris : Au s'cours! J'arriverai jamais à choisir!

Aphrodite (charmeuse) : Bonjour. Si tu me donnes cette pomme, je te donnerai l'amour de la plus belle des femmes : Hélène de Sparte!

Pâris (bégayant) : C'est vrai? (Aphrodite acquiesçant) : Tiens, tiens, elle est pour toi!

Aphrodite (contente, se jetant dans les bras de Pâris) : Merci! (Regardant Héra et Athéna). La la la larère- Et toc! C'est moi qui l'ai eue!

Héra et Athéna : Pauv'e gamine. De toute façon, on se vengera.

Artémis : C'est ainsi que la guerre des Trois commença. Heu, pardon, la guerre de Troie (soupirant) et bien sûr mon frère Arès y participa...

Arès (se ruant sur les Dieux avec son épée) : Haaaaaaaa!

Artémis (et les autres dieux, fuyant) : Au s'cours!.

retour