Vie d’Ovide (Publius Ovidius Naso)

 

   Ovide est né en 43 av.J.C dans une vieille famille de province. Il fait ses études à Rome et voyage en Grèce. Il délaisse ensuite la carrière administrative classique pour suivre sa vocation, la poésie. Très rapidement, il est accueilli dans les cercles à la mode et par la haute société. Il est alors le poète de l’amour (les Amours, les Héroïdes, l’Art d’aimer, les Remèdes d’amour). Passé la quarantaine, il entreprend deux ouvrages dont le fond est légendaire : un texte inachevé, les Fastes, consacré aux fêtes romaines et les Métamorphoses, un vaste poème où il passe en revue les héros que l’action des dieux a métamorphosés et qui conte l’origine mythologique de nombreux animaux, plantes et lieux. Mais en 8 ap.J.C, l’empereur Auguste l’exile sur les rivages lointains du Pont-Euxin, à Tomes (aujourd’hui Constantza sur la Mer Noire en Roumanie). Il n’eut jamais l’autorisation de rentrer à Rome et écrivit, avant de mourir en 17, deux recueils de poèmes élégiaques dans lesquels il chante son désespoir les Tristes et les Pontiques