Nous commençons ce mois-ci une série de reportages sur Istanbul, anciennement Constantinople, capitale de l'Empire romain d'Orient. Nous présenterons, dans les prochaines parutions, les vestiges de monuments construits sous l'Empereur Théodose I° et ses descendants, Arcadius et Théodose II.

   (texte et photos: Georges Oucif)

   Constantinople aux IV° et V° s.
  Peut-être fondée en 667 av.J.C par Byzas de Mégare qui lui donne son nom, Byzance devient Constantinople en 330 (Constantinopolis : la ville de Constantin) lorsque l'Empereur romain Constantin décide d'en faire la seconde capitale de l'Empire. A cette époque les Empereurs -Augusti- et les Empereurs associés au pouvoir -Caesares-, ne résident plus à Rome, mais plus au nord (Milan, Trèves, Sirmium-Belgrade...) près du Rhin ou du Danube pour faire face avec leurs troupes, à la pression barbare.

   Constantin se fait inhumer dans sa capitale, dans un mausolée qui est le noyau de la future église des Saints-Apôtres, laquelle a servi de modèle à l'église Saint-Marc, à Venise, et à celle de Saint-Front, à Périgueux.

   Ville capitale où réside l'Empereur, au IVème et Vème s., sous la dynastie fondée par Théodose I, elle s'embellit de monuments dans la tradition de l'architecture impériale de Rome (forums, colonnes historiées, obélisque de l'hippodrome, portiques monumentaux...).

 

précédent/suivant