Sénèque (Lucius Annaeus Seneca) est  né en 1 av.J.C., Toute sa vie oscille entre l'idéal de la vie du sage et les réussites dues à un homme issu d'une grande famille. Après des études auprès de maîtres pythagoriciens et stoïciens, il inaugure une carrière sénatoriale. Il devient un philosophe mondain apprécié à la cour. En 41,  il est exilé par l'Empereur Claude - il aurait été l'amant de Drusilla,  sœur de Caligula, le précédent empereur. Claude le rappelle d'exil lorsqu'il épouse une autre sœur de Caligula, Agrippine la Jeune qui fait de Sénèque le précepteur de son fils, Néron. Claude meurt empoisonné par Agrippine dont il a adopté le fils. Néron devient alors empereur, en 54,  à l'âge de dix-sept ans et Sénèque passe du statut de précepteur à celui de ministre chargé de guider le jeune prince. En compagnie de Burrus, Sénèque assume la réalité du pouvoir. C'est l'époque où il acquiert son immense fortune et ses célèbres jardins dans Rome. Mais Néron s'émancipe, fait assassiner sa mère et subit l'influence grandissante de la nouvelle impératrice Poppée.  Sénèque se retire peu à peu de la cour et s'adonne à une vie austère. Enveloppé dans la conspiration de Pison, il s'ouvre les veines sur ordre de l'Empereur en 65.

   Outre ses oeuvres morales et philosophiques dont on trouvera des extraits ici, Sénèque est l'auteur de huit tragédies inspirées des Grecs (Médée, Phèdre...) et d'un pamphlet sur la mort de Claude (l'Apocoloquintose du divin Claude- La Transformation de Claude en citrouille.) Il a aussi été gratifié d'une correspondance épistolaire avec Saint-Paul qui s'est révélée être un faux.

 

   sommaire